Rate this post

Qu’est-ce qu’une évocation?

L’élève est en contact avec le monde des êtres et des choses par 5 antennes que sont ses cinq sens. Il perçoit ce monde par la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût ou le toucher. Ensuite, il fait vivre le monde en lui par des « évocations« qui peuvent être visuelles, auditives, verbales,… . A l’école ou au collège ou au lycée, ce n’est pas ce que le professeur va écrire, ni ce qu’il va dire qui est le plus important. Ce qui compte, c’est la traduction mentale que l’élève va en faire: ce qu’il va se représenter visuellement ou ce qu’il va se dire dans sa tête; c’est ce qu’il va évoquer.

Evoquer, c’est se redonner en images mentales visuelles ou auditives ce qui a été perçu.

Il y a des élèves qui n’évoquent pas

Les élèves en échec sont souvent des enfants qui spontanément n’évoquent pas sur le sujet scolaire. Très souvent, ils rabâchent les théorèmes tout haut, répétant un groupe de mots, puis un autre, reprenant depuis le début et comptant sans doute sur un enregistrement automatique de la proposition à apprendre. Souvent encore ils ont besoin de bouger, de faire des gestes. Ils sont en « sensori-motricité ». Ce sont des jeunes auxquels il faut faire prendre conscience qu‘il faut évoquer pour apprendre.

Supprimer la perception

Il est parfois nécessaire de couper un élève de sa perception visuelle d’un schéma ou d’un sujet d’exercice pour qu’il réussisse une véritable évocation.

C’est le cas de Nicolas qui, face à la définition de deux droites parallèles, bloque sur le schéma ci-contre et ne peut accepter la notion « toute droite est parallèle à elle-même »