Rate this post

Les professeurs de sport ont depuis bien longtemps compris que, pour obtenir de bons résultats, ils devaient s’y prendre de façons  différentes suivant leurs élèves; en tenant compte de la morphologie, de la musculature de chacun. Il ne vient pas à l’idée d’un entraîneur sportif d’exiger le même geste de tous ses athlètes, qu’ils soient droitiers ou gauchers, grands ou petits, etc.  

Chaque champion a un entraîneur qui observe ce qu’il fait, filme ses prestations. S’appuyant sur toutes ses procédures efficaces, ils recherchent ensemble ce qui peut être amélioré, ce qui le rendrait plus performant. Ensemble ils mettent au point une stratégie en fonction de l’adversaire, du temps, du terrain. C’est à dire, qu’il s’efforcent d’imaginer l’avenir de la compétition aussi précisément que possible, se préparant ainsi à faire face à toutes les éventualités.

De même, dans l’univers des maths ou de la physique, il est important que le professeur particulier fasse découvrir à son élève les « gestes mentaux » qu’il réussit spontanément, ainsi que tout ce qu’il peut faire pour les améliorer. Il doit l’entraîner à se créer  » l’imaginaire d’avenir »  de l’utilisation de ses acquis, à utiliser les prolongements d’un cours, d’un exercice…. . Chaque jeune a ses habitudes mentales pour être attentif, pour apprendre, pour comprendre, pour réfléchir, pour mémoriser ou pour imaginer.

Pour motiver l’élève à faire des mathématiques, il est certes intéressant de lui en faire entrevoir les finalités concrètes, mais cela ne suffit pas! Il faut aussi lui faire découvrir les moyens intellectuels d’accès à ces   finalités et de l’entraîner à une utilisation optimale de ses stratégies mentales.

Pour que l’élève prenne conscience de ce qu’il fait spontanément et pour améliorer et rendre plus opératoire ses pratiques intellectuelles, plusieurs grands concepts de la gestion mentale entrent en compte:

-l’évocation

-les projets pour faire des mathématiques

-les gestes mentaux de la connaissance: l’attention, la mémorisation, la compréhension, la réflexion et l’imagination